Abonnez vous à l'info lettre

Dans le cadre des élections municipales de 2014, la liste Beaucaire 2014 s’engage pour une politique municipale inclusive en signant les 10 priorités fondamentales de l’Association des Paralysés de France (APF) et de la Fédération des aveugles de Amblyopes de France (FAAF), afin d’améliorer la vie quotidienne des personnes en situation de handicap.

Pour cela, la liste Beaucaire 2014 donne des réponses claires à des questions posées.

La citoyenneté et la démocratie participative

En tant que candidat, quels moyens comptez-vous mettre en œuvre pour permettre l’accès à vos réunions publiques, à vos programmes et aux bureaux de vote, aux personnes en situation de handicap ?

La distribution des des engagements ainsi que des programmes s’est faite au contact direct de la personne, de porte en porte, dans toute la ville.
Par ailleurs, la première salle de réunion était équipée d’un fauteuil électrique permettant aux personnes handicapées de monter les escaliers.
Lors de chaque réunion publique, nous avons veillé à aider et faciliter l’accès des personnes handicapées.
Concernant les bureaux de vote, l’idéal serait qu’ils soient accessibles et adaptés aux personnes handicapées, mais cela ne dépend pas de notre volonté.


Comment comptez-vous faire vivre la démocratie participative dans votre municipalité, c’est-à-dire la concertation avec les citoyens et les associations représentatives dans les projets qui les concernent ?

Il est important de faire appel et de travailler en concertation avec les différentes Associations de personnes handicapées. La liste Beaucaire 2014 comporte d’ailleurs du personnel médical qualifié (médecin, infirmière), capable de travailler sur le sujet. Le programme fait référence à la situation des personnes handicapées. Enfin, il est souhaitable de rendre la commission d’accessibilité plus active tout en invitant des responsables des personnes handicapées.

L'accessibilité du cadre bâti, de la voirie, des transports et du logement

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre :
- pour respecter le délai de 2015 de mise en accessibilité du cadre bâti, de la voirie et des transports dépendant de la politique municipale et/ou intercommunale ?
-    pour permettre l’accès au logement des personnes en situation de handicap ?
-    pour inciter les petits commerces, les lieux culturels privés... de votre municipalité à respecter le délai de 2015 de mise en accessibilité ?

Avant toute chose, il conviendra de faire une analyse complète du cadre bâti, de la voirie et des transports dépendant de la politique municipale. En fonction de cela, nous ferons en sorte de nous mettre en conformité avec la législation, le plus rapidement possible, sans pour autant savoir si cela interviendra avant 2015.
Nous prévoyons d’aider les propriétaires et les locataires afin qu’ils mettent à disposition des logements adaptés.
Enfin, nous voulons réunir les différentes acteurs de la commune, dont les commerçants et les ERP (établissements recevant du public), afin de mettre en oeuvre une politique d’accessibilité aux personnes handicapées et de récolter leur point de vue.

 

Comment envisagez-vous de soutenir et de développer la commission communale d’accessibilité ?

Nous souhaitons impliquer les représentants des personnes handicapées préalablement aux différents travaux afin d’améliorer l’accessibilité. De fait, la commission communale aura un rôle important.

L'éducation

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin d’accompagner la mise en accessibilité des établissements scolaires de votre municipalité ?

Il sera nécessaire de faire un état des lieux préalablement à tout action. Une fois réalisé, nous prendrons les mesures nécessaires afin de parvenir, le plus rapidement possible, à la mise en accessibilité des établissements scolaires, en collaboration avec le Conseil Général. Nous souhaiterions par exemple des classes de plein pied et des cantines au rez-de-chaussée ou encore des transports scolaires adaptés.

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin de permettre à tous les enfants et jeunes en situation de handicap d’accéder – en fonction de leur âge – à la crèche, aux activités extra et périscolaires ?

La construction ou la rénovation d’une nouvelle crèche devra respecter la loi sur l’accessibilité. Les activités extra et périscolaires devront permettre aux personnes handicapées d’y participer, selon les possibilités des différentes associations et des différentes manifestations.

L'emploi

Comment comptez-vous mettre en œuvre l’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap dans votre municipalité et dans les administrations dont vous avez la tutelle ?

Au sein des administrations publiques, il sera nécessaire de recenser le personnel et d’agir selon les besoins. La collectivité se doit de montrer l’exemple mais il faudra agir selon les besoins des services.

Comment comptez-vous inciter les entreprises de votre commune à respecter l’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap de 6% (appels d’offres, marchés publics...) ?

Il sera nécessaire de sensibiliser les entreprises à respecter l’obligation d’emploi des personnes en situation de handicap si ce n’est pas déjà le cas. Il pourrait être exigé en cas d’appel d’offre que les entreprises, pour y répondre, respectent cette obligation.

La santé

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre, par exemple par le CCAS, pour permettre l’accès aux soins et à la prévention des personnes en situation de handicap ?

Il est prévu dans notre programme de développer et d’améliorer les compétences du CCAS dans lequel prendra part un représentant des personnes handicapées. Cela passera par la livraison de repas à domicile ou encore des aides ménagères. Nous agirons en cohérence avec la loi sur le handicap et demanderons à ce que les locaux professionnels de santé soient adaptés aux personnes handicapées.

La solidarité

Quelle politique d’action sociale et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin d’apporter des réponses adaptées et de proximité aux personnes en situation de handicap isolées et à leur famille ayant des difficultés financières, ayant besoin de services d’aide de proximité ?

Comme précisé dans le programme, nous souhaitons, par l’intermédiaire du CCAS, apporter une aide matérielle aux personnes qui en ont besoin. Nous veillerons à ne pas tomber dans l’assistanat mais bien à aider ceux qui le nécessitent réellement. Ainsi, les actions d’aides seront nombreuses et permettront une meilleure cohésion sociale, sans que les personnes en difficultés ne soient laissées de côté. Nous vous reportons donc à notre programme en annexe.

La culture, les sports et les loisirs

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin de permettre à tous d’accéder aux lieux et aux activités culturelles, sportives et de loisirs gérées par la municipalité, ainsi qu’aux associations sportives ou culturelles ?

Dans notre programme, nous prévoyons que le sport soit accessible à tous et donc bien évidemment aux personnes en situation de handicap. A titre d’exemple, dans notre projet de rénovation des Halles au centre ville, nous prévoyons d’installer un ascenseur afin de permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder aux différentes salles.

L'accès à l'information et le lien social

Quelle politique d’aide et de soutien aux associations (aides matérielles et financières) comptez-vous mettre en œuvre pour permettre le lien social dans votre municipalité ?

Nous souhaitons instaurer un dialogue avec les diverses associations. Chaque projet permettant de favoriser le lien social sera étudié. Alors, des aides pourront être octroyées, en fonction des ressources disponibles et de la nécessité des projets.

Quelle politique et quels moyens comptez-vous mettre en œuvre afin de favoriser l’accès des personnes en situation de handicap à l’information et aux nouvelles technologies ?

Nous prévoyons de nous orienter et amener la fibre optique sur Beaucaire. Nous souhaitons aussi développer la 4G puis la 5G. Cela doit permettre aux habitants de la ville et donc aux personnes en situation de handicap d’accéder à l’information et aux nouvelles technologies plus facilement.