Abonnez vous à l'info lettre

A l’approche des élections municipales 2014, l’Alliance Anti-corrida approche les différents candidats afin de les interroger sur leur programme en terme de spectacle taurin.
Ainsi, Claire Starozinski, présidente de l’association, a questionné Christophe André pour connaître ses intentions. Voici ce qu’il a répondu.

Bonjour,

Suite à votre courrier, je me permets de vous apporter les éléments de réponse suivants :

-    Le budget consacré aux corridas sera divisé par plus de 5 ( près d’un million d’euros ont été perdus dans les corridas par la municipalité actuelle en 6 ans). Il me serait facile d’accéder à votre demande de non financement public en incitant des entreprises à venir combler le déficit de ces spectacles. Je préfère jouer carte sur table et annoncer que je souhaite atteindre l’objectif de non financement par la commune des spectacles de tauromachie espagnole, mais dans le moyen terme (d’ici 3 ou 4 ans).
-    Le nombre de spectacles taurins avec mise à mort sera divisé par 2 (2 novilladas au lieu de 4 spectacles en moyenne).
-    Nous n’organiserons plus de spectacles avec mise à mort en dehors des arènes.
-    Nous initierons une alternative avec des spectacles comme les recortadores qui proposent des toros de race espagnole mais sans mise à mort, pique et banderilles.
-    De la même façon nous organiserons des manifestations taurines de rues autour des toros espagnols.
-    Nous privilégierons des élevages de proximité qui oeuvrent pour la préservation des zones humides ( Camargue, Petite Camargue) en y maintenant des animaux adaptés à leurs écosystèmes.
-    La course camarguaise sera notre principal vecteur taurin.

Ne cherchons pas à nous convaincre, mais à cohabiter avec nos idées et convictions. Nous l’avons déjà fait lorsque Henri Jean Servat est venu se produire à Beaucaire avec mon soutien, il faut poursuivre ainsi.

Cordialement,

Christophe André