Abonnez vous à l'info lettre

De nouveaux engagements

Pour une culture ouverte et diverse, des fêtes et des traditions préservées mais aussi renouvelées.

Laure Cordelet

54 ans

 

Romancière et poète, aspirant à une vie plus calme et à un climat plus ensoleillé, je me suis installée à Beaucaire au printemps 2011 après une enfance passée au Maroc et 26 ans de vie parisienne.

Je suis une littéraire, passionnée d'art sous toutes ses formes, sociable, ouverte à toutes les cultures. Je vis rue Barbès, donc je connais bien les problèmes inhérents à la diversité des habitants du quartier, au trafic de drogue et à l'incivisme, lesquels découlent en majeure partie de l'inactivité des jeunes auxquels rien n'est proposé actuellement. Je suis prête à m'investir dans tout projet visant à réhabiliter le centre ancien de Beaucaire et à recréer des liens intergénérationnels entre ses habitants. Par ailleurs je suis persuadée qu'en matière de sécurité il nous faut trouver le bon équilibre entre prévention, accompagnement et répression afin de redonner aux habitants de Beaucaire, et particulièrement du centre ancien, la vie paisible à laquelle ils aspirent.

Je suis consternée par l'insécurité que présente Beaucaire sur le plan santé. Il manque à notre ville des spécialistes (pédiatres, gynécologues, dermatologues, psychiatres...) un centre de soins accessible à ceux qui sont dans une réelle détresse sociale, et pourquoi pas une maternité ? Plusieurs médecins généralistes s'apprêtent à prendre leur retraite et ne seront pas remplacés. Cette défection sur le plan médical est impensable dans une ville de 17000 habitants !

Mon autre souci concerne les infrastructures de notre ville. L'état permanent de saleté des eaux du canal, les berges peu attractives (notamment sur le quai Charles de Gaulle) qui auraient grand besoin d'être arborées et fleuries, le mauvais état des chaussées, le manque d'hygiène général résultant d'un défaut d'entretien depuis de nombreuses années sont hélas le lot du centre ancien. Des immeubles présentant des risques, dont certains abandonnés, sont régulièrement investis par des adolescents, voire même des enfants ! qui de fait s'y trouvent en danger. Beaucaire est une très belle ville, riche en trésors architecturaux, qui souffre d'années de négligence dont nous payons maintenant le prix, et celui-ci est élevé. Il est à mon sens impératif de lui redonner le lustre qui a fait sa renommée, de la faire entrer dans le 21ème siècle en l'ouvrant au reste du monde sur le plan culturel et d'encourager le tourisme qui peut être une source de revenus non négligeable. 

Pour cela je m'engage auprès de Christophe André. J'ai confiance dans ses capacités à mener à terme une réhabilitation de Beaucaire et à ranimer notre ville. Il a la volonté de changer les choses, le dynamisme et l'ouverture d'esprit nécessaires pour nous amener à vivre tous ensembles. A ses côtés 2014 sera à n'en pas douter une grande année.

Jean-Michel Vecchiet

Réalisateur de films
54 ans

Je connais Christophe André depuis pratiquement dix ans, date de mon installation à Beaucaire. L’accueil qui m’a été fait ici ne déroge pas à la règle qui prévaut dans le sud. Je n’ai pas eu de mal à trouver ici tout ce qui me lie à l’histoire d’une cité méditerranéenne.

J’habite au centre-ville et je peux tous les jours profiter de cette vie de village qui m’apaise lorsque je reviens d’un tournage de film au bout du monde.

Ce centre-ville de Beaucaire si décrié est une chance. Mais voilà qu’il fait peur, et qu’on le diabolise. Christophe a comme moi décidé de vivre avec sa famille dans le centre ancien. Il est un véritable amoureux de sa cité. Chez lui, Beaucaire est une passion chevillée au corps. Bien sûr on a tendance à relier ce qu’il est à son patronyme et donc à son père. Moi j’ai tendance à ne jamais associer les gens entre eux. Chacun a sa personnalité et chacun a sa vision .

Ce pourquoi je tiens à m’associer pleinement et sans hésitation à sa candidature, c’est qu’il a une vision judicieuse du futur de notre ville. On le sait, à l’heure de la mondialisation, la crise économique qui nous touche en europe frappe encore plus durement des villes à l’équilibre précaire. Être élu dans une ville de 16000 habitants, ça n’est pas facile et cela demande une vision qui dépasse le simple périmètre local, voire régional.

Notre monde ressemble aujourd’hui à celui
de l’époque de la foire. Le commerce est international, et les échanges nous mettent à une fraction de seconde du reste de la planète. Beaucaire doit voir loin et grand pour retrouver une énergie.

D’autres villes comme Beaucaire qui avaient connu leur splendeur se sont effondrées avant de se relever.
Christophe qui grâce à sa profession a eu tout le loisir et l’intelligence de travailler ailleurs est l’homme de la situation parce qu’il a une vision d’avenir, une énergie et une passion qui font que je m’associe à son futur projet.

Nous ne sommes pas du même bord politique, moi je suis depuis toujours un homme de gauche, mais la gestion d’une ville demande un savoir faire qui dépasse les clivages et qui permet de nous retrouver pour partager un bien commun, et ce bien commun, c’est Beaucaire. 

Arnaud Molinié

Employé d'usine
34 ans
Marié, 2 enfants

 

Sapeur pompier volontaire,

délégué de la féderation francaise de la course camarguaise

Passionné par la fé di biou depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi à Beaucaire au rythme des diverses manifestations taurines, j'ai vu naître le salon taurin, les estivales de Beaucaire, les 100 taureaux, les rencontres équestres toujours prêt à assiser à une abrivado, encierro... palme d'or. J'ai passé ma jeunesse à Beaucaire, dans les rues de notre belle ville. Il ne faut donc pas laisser faire les incivilités ( ordures ménagères, dégradations des biens publics ...) Beaucaire c'est ma ville, c'est notre ville, c'est la ville de mes enfants... c'est la ville de tous les Beaucairois, c'est pourquoi engageons-nous tous ensemble pour faire vivre... revivre notre ville au son des traditions locales, taurines, festives. 

Stéphanie Torrito

Cadre dans le secteur culturel
38 ans
1 enfant

 

Lorsque je me suis retrouvée à la tête du pôle Culture, Fêtes et Patrimoine de Beaucaire, un constat s’imposait à moi : réaliser à quel point cette ville
était riche. Riche de ses différences culturelles, de son patrimoine, de ses personnages pagnolesques, de ses traditions festives si profondément ancrées, de ses accents, de ses difficultés, de ses paradoxes... une rencontre était née. Mon élu de cette époque s’appelait Christophe André, alors Adjoint à la culture. Je me suis installée en plein coeur de Beaucaire. Là, alternaient hôtels particuliers, maisons insalubres, trafics en tout genre, échoppes et convivialité. Et Beaucaire devenait « Je t’aime moi non plus ». une envie de fuir existait en moi. Les us et coutumes et le conservatisme des uns, le bruit, l’incivilité des autres, l’incompréhension des blocs culturels qui s’affrontaient, les courses poursuites en voiture, les coups de feu... mais il y avait ces interminables discussions autour d’un verre, adossés au Drac, sous les arches de la Place Vieille, à l’ombre du champ de foire. J’ai arpenté les terrasses du Port, j’ai tout quadrillé... Voir les commerces se monter et se casser la gueule m’interrogeait. Chacun a voulu apporter sa pierre à l’édifice, certains ont vaincu par leur ténacité, d’autres ont abandonné.


Que faire pour tirer Beaucaire vers le haut ? Attirer une population de l’extérieur ? Faire de ses habitants des êtres fiers de leur territoire ? Mettre en valeur ses traditions si fortes et injecter du moderne ? Saupoudrer le contemporain à petite dose...
Faire évoluer cette belle ville sans renier son passé ni omettre sa richesse culturelle issue de la diversité... Telle est l’ambition de Christophe, nous sommes tous derrière lui. Même si on lui dit souvent qu’il rêve, qu’il va trop loin, au final on le rêve avec lui ce Beaucaire, et on partage avec lui cette envie d’y parvenir. 

Isabelle Wisniak

Attachée de presse dans le secteur culturel

55 ans

Séduite par l’indéniable charme de Beaucaire et sa situation géographique idéale, j'ai décidé il y a un peu plus de 3 ans, de quitter Paris et de m’installer au cœur de la ville.
J'avais placé énormément d'espoir dans son développement mais, comme beaucoup de ses habitants, je suis aujourd’hui non seulement déçue mais aussi très inquiète.
De jour en jour, je vois avec tristesse le centre- ville s’éteindre et plutôt que de le regarder mourir, je souhaite ardemment contribuer à son renouveau, particulièrement dans le cadre culturel qui est mon domaine de prédilection.

Pour que Beaucaire renaisse, une nouvelle dynamique est nécessaire. Il faut réinventer la ville, la repenser, faire partager de nouveaux projets aux Beaucairois, à tous les Beaucairois. Loin de la politique politicienne, Christophe André me paraît le seul apte à porter une vision novatrice et humaniste.

Beaucaire a besoin d’énergie positive, de personnes engagées, aimant leur ville, prêtes à la défendre, à sauvegarder son centre, et à lui donner enfin la place qu’elle mérite. 

Geneviève Koehler

Ancienne Hôtesse de l’air, écrivain
55 ans
Mariée

 

Beaucaire est une très belle fille qu’on a revêtue de haillons.
Moi aujourd’hui, j’ai envie de la « restyliser » afin qu’elle s’épanouisse, révérée, digne... recouvrant cette dignité qui lui revient de droit.

Cessons de suite de massacrer, salir et dévaloriser Beaucaire.
Cette cité est un bijou d’architecture que des ignorants, des béotiens en puissance sont parvenus à avilir par négligence, par je-m’en- foutisme, par paresse et avant tout par un manque de respect phénoménal.

Ne parlons même pas des vandales, des arriérés « grave » qui la saccagent et la salissent par pure imbécillité humaine, voire débilité profonde inguérissable et, pire... parfois contagieuse. Sans hésiter et sans attendre nous devons agir. Il faut impérativement verbaliser les personnes qui jettent des ordures dans la ville ainsi que les personnes qui ne ramassent pas les déjections de leurs chiens sur les voies publiques.

Il faut poursuivre les dealers qui imposent leur commerce illicite en plein centre de Beaucaire. Il faut monopoliser l’attention des habitants sur la beauté et la valeur intrinsèque de leur cité.

Il faut que l’Art et la Culture en général jouent le rôle véritable qui devrait leur être automatiquement imparti pour une ville qualifiée de « Ville d’Art et d’Histoire ».
Il faut pour cela motiver ses résidents, les impliquant, les investissant dans notre lutte.

Il faut attirer des personnes influentes et aisées afin qu’elles s’installent et investissent dans notre cité. Ainsi soutiendraient-elles directement ou implicitement notre combat.

C’est donc pour toutes ces raisons que je désire me battre à côté de Christophe André que je juge seul capable de prendre en main ces projets pleins d’optimisme, certes, mais malgré tout difficiles à concrétiser. 

Anne Clergue

Consultatnte internationale Art/communication Commissaire d’exposition
49 ans

Pourquoi Beaucaire ?
Ce n’est pas anodin si Alphonse Daudet commence ses « Lettres de mon Moulin » avec une nouvelle qui s’intitule « La diligence de Beaucaire ». Venir à Beaucaire est un voyage dans le temps, Beaucaire ne ressemble à aucune autre ville, elle remplit l’esprit de son passé glorieux et éblouit par la beauté de son architecture. Beaucaire est une ville de caractère à la croisée des cultures où toutes les populations se mélangent. Beaucaire est ma ville d’adoption depuis 10 ans, elle mérite respect et admiration, mais surtout elle mérite que l’on se batte pour elle, elle mérite de retrouver sa fierté grâce à des hommes et des femmes qui l’aiment véritablement, car une ville est un cœur qui bat au plus profond de son centre ancien, c’est la raison pour laquelle j’y réside et me battrai pour que ce cœur s’épanouisse à nouveau. 

Pour la relance du commerce notamment dans le centre, le développement de l’artisanat, du tourisme, la sauvegarde du patrimoine.

 

Jérôme Pauchon

Commerçant
29 ans
1 enfant

 

Je souhaite m’engager auprès de Christophe André et ainsi soutenir sa candidature aux élections municipales de Beaucaire.
Tout d’abord pour les qualités humaines que je lui connais, mais surtout pour notre ville et notre amour commun pour Beaucaire que je vois décliner de jour en jour depuis l’arrivée de M. Bourbousson.

Il règne dans Beaucaire un climat d’insécurité permanent depuis la perte de notre commissariat.
Nos rues et quartiers sont devenus des décharges sauvages, insalubrité, incivilité ou insouciance des élus locaux ?

Quant aux finances de la ville de Beaucaire, la situation est tout aussi alarmante.

C’est pour cela et bien plus encore que je m’en remets à Christophe André. Lui seul, pourra redresser la situation catastrophique dans laquelle nous sommes plongés.

Vivement 2014, vivement Christophe André. 

James N. Mackie

Ancien employé commerce, sécurité
58 ans

 

Arrivés avec notre bateau dans le port de Beaucaire en 2007 en compagnie de Sandra ma compagne, nous avons découvert une charmante ville et ses habitants.

Ayant toujours eu le contact facile avec les gens, j'ai très rapidement noué des relations amicales avec des personnes d'ici mais aussi d'ailleurs. en 2008, désireux de nous investir en tant que citoyens européens (Anglais), nous nous sommes inscrits sur les listes électorales pour pouvoir voter et participer à la vie de la cité. Durant cette période je me suis investi dans plusieurs associations locales (ex : "La Mariphone des gens d'abord" - 13 nationalités différentes, participation active dans l'ARCA). J'ai constaté un réel délabrement de la ville dans de nombreux domaines et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé d'aider à ma modeste façon Christophe André dans son entreprise pour mars 2014. 

Guylène Boyer Alibert

Artisan Ferronnière
36 ans
Mariée, 2 enfants

 

Diplômée des beaux arts et qualifiée en soudure industrielle, en 2006 j’ai décidé de créer ma propre activité dans le domaine de l’aménagement d’espace intérieur et extérieur et la création d’objets en métal.

Malgré un passé riche, notre ville est en déclin économique, sa situation géographique nous offre un potentiel exceptionnel qui doit nous servir de tremplin dans la compétition actuelle.

Christophe André est à l’écoute de chacun dans sa problématique, c’est un homme innovateur et entreprenant, il sait s’ouvrir à la créativité de chacun dont il respecte les choix.

Aujourd’hui s’engager à ses cotés dans Beaucaire 2014 c’est faire le choix de l’avenir. 

Marie-Christine Dargaud

Commerce import-export
58 ans
2 enfants

 

Je suis née au Maroc et ma famille habite sur le Boulevard des "Fontêtes" depuis plusieurs générations. Je me sens parfaitement à l'aise à Beaucaire et après des années à faire du commerce avec l'Indonésie, j'ai le temps maintenant de m'y poser. Au cours de mes voyages j'ai constaté que les diversités culturelles étaient souvent source de richesses et c'est un des points forts de cette ville. Au-delà des critiques faites aux uns et aux autres, il est un fait établi que notre ville peut s'appuyersur un patrimoine architectural exceptionnel, pouvant rivaliser avec celui de nos touristiques voisines Arles et Avignon et sur le canal du Rhône à Sète (qui se développera dans un proche avenir ) qui regroupe déjà sur le port de Beaucaire plus de 18 nationalités. Fédérer toutes les couches de la population autour de projets culturels communs me semble judicieux et c'est un pari qu'est en train de relever une ville comme Marseille et bientôt sète. Nous sommes au coeur d'une région touristique et l'arrivée de quantité de bateaux de croisière sur le Rhône peut aussi ouvrir une opportunité pour la ville. Tout ceci constitue des pistes de réflexion pour les Beaucairois car le tourisme et la culture relèvent de l'attention de tous et cela peut servir de lien et de moteur pour le bien vivre de tous à Beaucaire.

Hors clivage politique, je m'engage au côté de Christophe pour son expérience et son humanité. 

Jean Falanga

Commerçant
48 ans
Marié, 1 enfant

 

J’ai vu évoluer la ville sur laquelle j’ai construit et investi. En 2005, je crée une association religieuse catholique qui œuvre encore de nos jours pour donner à ceux qui en ont besoin. Trésorier de l’association des parents d’élèves Institut d’Alzon Saint Félix, j’ai toujours suivi l’actualité politique de notre ville et beaucoup plus sérieusement depuis quelque temps. Beaucaire est une très belle ville qui ne mérite pas la réputation qu’elle supporte depuis quelques années. Son cœur de ville s’essouffle et a besoin plus que jamais d’un nouveau souffle. J’ai donc décidé encore une fois comme en 2008, de m’investir pour Beaucaire et les Beaucairois qui méritent enfin d’avoir face à eux une équipe sérieuse, dynamique, honnête et à l’écoute de leurs doléances. Pour relever ce défi, j’ai décidé de rejoindre Christophe André qui est la seule personne à incarner tout cela, et qui, pour un bon nombre d’entre vous, est le seul à pouvoir donner un sens à notre ville et aux Beaucairois en 2014. 

Cédric Durand

Développeur de projets touristiques
Officier de réserve
40 ans

 

Conseiller municipal de Beaucaire, ancien adjoint aux sports (2007/2008)

Soutenir Christophe André correspond pour moi à souhaiter voir arriver à la tête de la future municipalité un homme de projets et d’imagination. Dans des domaines qui me tiennent à coeur comme l’urbanisme et le patrimoine, comme le tourisme et l’accueil urbain et rural, la vision stratégique que peut avoir un chef d’entreprise est capitale pour déceler les tendances et les opportunités futures, et y inscrire les projets d’investissement et d’accompagnement de la ville. Christophe André vit aussi dans le centre ancien et est conscient que l’avenir de Beaucaire s’y joue et passe par une ambitieuse politique d’accueil touristique. une vision publique forte et imaginative accompagnant l’initiative privée en est la clé.

Le succès passera principalement par la qualité de l’expérience de visite dans un environnement propre et sûr qu’il faut se donner les moyens fermes d’assurer. 

Cristelle Hugounenq

Commerçante
37 ans
Mariée, 2 enfants

 

Conseillère municipale d'opposition

Mon attachement à Beaucaire m'a été transmis depuis mon enfance par mes parents. Très jeune je me suis engagée dans la vie associative de ma ville et je continue encore. Aujourd'hui je suis triste que ma merveilleuse dorme, nous vivons dans une ville qui a un patrimoine architectural et historique non exploité. Notre ville est mal gérée et ce n'est pas acceptable.

Les personnes qui nous dirigent sont censées agir pour le bien de la commune et de ses habitants, tous ses habitants ! Je crois que ce n'est pas le cas à Beaucaire, bien au contraire. Cela doit changer, il faut absolument remettre la marche avant pour notre ville et ses habitants, avec des personnes responsables, qualifiées, et surtout passionnées de Beaucaire.

Christophe André a ces trois qualités et il est l'homme de la situation, c'est pour cela que je m'engage volontiers auprès de lui pour remettre notre ville à flot, il est temps de remonter nos manches et de travailler ensemble, pour que Beaucaire se réveille enfin. 

Pour le sport à la portée de tous, dans tous les quartiers, des actions pour l’épanouissement des jeunes, le respect de tous et le civisme. 

Janusz Groth

Responsable commercial dans le tourisme
36 ans

 

Je suis d’origine polonaise mais de nationalité allemande. J'ai vécu et grandi dans ces deux pays mais je ne m'identifie à aucune nationalité en particulier, je suis d'abord un Européen.

De 2003 à 2007 j'ai habité Strasbourg où j'ai travaillé pour une institution européenne militaire - eurocorps- au sein de l’armée de l'air allemande. En 2007 je suis retourné en Allemagne pour commencer mes études de tourisme et de marketing que j'ai finies à Melbourne en Australie. J’occupe maintenant un poste de responsable commercial à l’hôtel Les Doctrinaires. Si je m'engage pour Beaucaire c'est parce que je considère que c’est le devoir de chacun de s’investir. Pas pour un mouvement politique, mais tout d'abord par conviction, pour des valeurs. J'ai toujours participé aux actions locales et essayé de changer les choses, ce qui est pour moi synonyme de s’intégrer. Ce que je peux amener à cette ville c'est mon point de vue international et donc différent. en arrivant ici, la première chose qui m’a frappé c’est le potentiel énorme de cette ville et le gâchis qui en était fait. Beaucaire, avec son passé riche et international mérite beaucoup mieux. Je vois l'avenir de cette ville surtout dans la culture et le tourisme. J'ai envie non seulement d’apporter mon regard de professionnel mais aussi de citoyen du monde. 

Audrey Corrias

Agent de la fonction publique
Pompier volontaire
35 ans

 

Investie depuis l'adolescence dans la vie beaucairoise, tour à tour dans le milieu associatif, au comité des fêtes et au sein de l'ancienne municipalité, j'habite, je travaille et je vis au quotidien dans notre belle ville. C'est pourquoi j'ai envie de continuer à m'investir pour évoluer vers une ville qui se développe en tenant compte de son histoire, de son architecture, de ses habitants, de son environnement .

Cest pourquoi j'ai décidé de m'engager pour Beaucaire 2014. 

Noël Guimera

Agent de maîtrise
50 ans
Marié

 

Je vis depuis toujours à Beaucaire. Une ville extraordinaire par son histoire et par ses habitants.

Je travaille actuellement à l’usine de conditionnement de vin « Moncigale » comme Agent de Maîtrise. Président de Club sportif, j’ai voulu transmettre un plus, et ce plus c’est l’amitié, le respect de l’autre à travers le sport. Depuis 2 ans, je suis Président d’une association « L’association de la Tuilerie » qui défend les locataires d’HLM, avec des sujets comme l’insécurité, l’incivilité, la propreté, l’amélioration de l’habitat.
J’ai posé ma candidature comme directeur membre de la Confédération Nationale
des Logements du Gard « C.N.L » pour être responsable de tous les locataires de Terre d’Argence affiliés à la C.N.L.

Il est évident que je serai là aux municipales 2014 auprès de Christophe André pour défendre ma ville et pour avoir :

• Une ville sécurisante, propre, où il fait bon vivre

• Une ville fonctionnelle

• Une ville de tradition

• L’avenir pour les entreprises locales

• Une aide aux associations

• Où il fait bon faire du sport?

• Une voie verte Beaucaire/Port St Louis du Rhône?

• Etre à l’écoute des habitants, des commerçants

• Un traçage dans le centre de Beaucaire pour les non-voyants. 

Bernard Quatrefrages

Ancien commerçant
Ancien Champion de France de jeu provençal
51 ans

 

Beaucaire est ma ville de coeur depuis 51 ans, ancien commerçant depuis trois générations, mon grand-père avait un commerce de cycles rue nationale, ensuite mon père a pris la suite et je me suis associé à lui jusqu'à sa retraite. J'ai ensuite tenu le chalet des sports et le tabac presse le Jean Bart.

J'ai participé longtemps à la vie associative de ma ville, surtout le stade beaucairois où de simple joueur dans les équipes de jeunes je suis devenu dirigeant , éducateur puis président. J'ai également présidé la boule beaucairoise au coeur du pré.

Nous avons besoin de faire revivre le centre- ville et notamment la rue nationale, rue commerçante d'antan elle est devenue triste et sans vie, pourtant il existe des solutions.

Il faut vite remédier à tous les problèmes d'insécurité, récupérer notre commissariat avec des renforts supplémentaires.
Je propose un pôle unique des associations qui permette d'accueillir, informer et orienter tous les bénévoles et dirigeants associatifs.

Il faut continuer à promouvoir le sport boule dans notre ville. 

 

 

Marie Lecocq

Rédactrice Web et traductrice
32 ans 

 

Je suis arrivée à Beaucaire après un long séjour à l’étranger. J’ai tout de suite trouvé cette ville et son centre ancien d’une beauté exceptionnelle. J’y ai été d’autant plus sensible que j’ai étudié l’histoire de l’art et travaillé dans le tourisme et la communication. L’architecture, le marché provençal, le canal : Beaucaire ne manque pas d’atouts et pourtant, à cause de sa mauvaise réputation, le centre-ville semble s’être endormi. Il faut rendre à ce lieu son dynamisme et sa vocation : un lieu de vie agréable mis au service de tous. Les visiteurs qui s’arrêtent à Beaucaire doivent réinvestir ses rues et recréer un souffle économique. Il est possible, avec un peu de volonté et beaucoup d’énergie de faire de Beaucaire une ville attractive, culturelle et prospère.

J’ai trouvé cette envie et cette détermination dans la démarche de Christophe André qui souhaite résolument mettre son action au service d’une ville, et non d’un parti politique. Riche des compétences de chacun, l’équipe
a pour objectif de créer une rupture avec l’immobilisme et le fatalisme ambiants.
Je suis prête à mettre les miennes au service
de cette nouvelle équipe, qui a besoin du soutien de tous et est impatiente de faire des Beaucairois des citoyens fiers de leur ville et heureux d’y vivre. 

Renaud Roumieux

Agent d'exploitation des transports
50 ans

 

Pour ce qui nous occupe, je souhaite que quelqu'un prenne à bras le corps ces problèmes de sécurité et incivisme qui manquent à Beaucaire.

Nous nous devons une plus grande rigueur envers les agissements de certaines personnes en centre-ville. Notre Police Municipale doit être efficace. Nous devons mettre un point d'honneur à ramener

un climat apaisé, le calme et la sécurité dans notre belle cité. Ceci permettra de développer encore plus de tourisme et de visites. L'activité touristique est une manne ultra importante pour notre ville, mais elle doit être conjuguée avec la sécurité et le civisme. 

Romain Teixeira

Commercial pour un constructeur de maisons individuelles
30 ans
En couple 

 

Je m’engage pour ma ville de Beaucaire, car j’y ai passé toute mon enfance.
D’une part ma scolarité, d’autre part toutes mes activités sportives qui ont commencé au stade Beaucairois et se sont poursuivies au Beaucaire Rugby Club, où j’ai pu apprendre des valeurs de respect et d’engagement.

Je m’engage pour Beaucaire, car je suis investi et passionné de traditions taurines. Je suis co-fondateur de l’association « Bandas Camariguos» qui a pour charte la protection et le maintien de nos traditions. Je souhaite que la ville de Beaucaire devienne un lieu incontournable du tourisme, pour la découverte de cette culture, propre à notre région, en continuant les manifestations taurines dans les rues et en utilisant nos belles arènes Paul Laurent , où pourront se dérouler de nombreux spectacles de qualité, accessibles à tous.

Je m’engage pour que Beaucaire, devienne une ville agréable, accueillante, active, sécurisante, qui donne envie de venir la découvrir. 

Pour la sécurité, la santé, la prévention des risques, le social et la solidarité, l’enseignement.

Françoise Schiano

Médecin généraliste installée à Beaucaire et médecin de la prison de Tarascon depuis 1995.
52 ans

 

J'apporte mon soutien à Christophe parce que je sais que quand il dit oui... c'est oui !

Brigitte Garelli

Chargée de Mission petite enfance
57 ans

 

C’est après la 2° réunion concernant la candidature de Christophe André au poste de Maire de Beaucaire que j’ai décidé de le soutenir.
Les personnes présentes ce soir-là m’ont paru dignes d’intérêt, défendant de réels projets possibles qui passent bien évidemment par la citoyenneté, la propreté et l’éducation.
Je suis spécialisée dans « la Petite enfance » et pour réussir tout cela il me semble logique de commencer à éduquer nos enfants, le plus tôt possible, dans le respect des différences avec l’autre, dans la transmission du patrimoine et des traditions.
Ce n’est qu’ensemble et avec la grande volonté de chaque habitant de 0 à 100 ans (aujourd’hui tout augmente !) que nous arriverons à rendre à Beaucaire toute son authenticité. 

Arlette Ferrini

Infirmière retraitée
67 ans

 

J’ai travaillé 38 ans sur Beaucaire, dans le domaine de la santé. Infirmière libérale, j’ai défendu mon travail avec tous mes collègues : pendant 10 ans j’ai été présidente des professions de santé sur tout le canton.

Je souhaite en m’engageant auprès de Christophe André, pour que notre ville retrouve une certaine sécurité et sérénité sur le domaine de la santé, qu’une maison médicale voie enfin le jour, et que tous les Beaucairois puissent accéder aux soins. Que les jeunes que nous voyons sans travail, dans la ville, puissent avoir une réelle écoute, afin de les aider à s’en sortir. Nous avons une très belle ville, et j’ai réellement envie d’aider Christophe André, qui est un homme réfléchi, avec beaucoup d’expérience, très à l’écoute des autres, à redonner confiance aux Beaucairois et Beaucairoises, à remettre notre ville sur les rails. Voilà pourquoi je m’engage pour Beaucaire 2014. 

Hugues Fermaud

Professeur d’Histoire-Géographie
46 ans
Marié, 2 enfants

 

Ancien chef d’Etablissement de l’Institut Saint-Roman (Beaucaire).

Je travaille à Beaucaire depuis presque 20 ans en tant que professeur d’Histoire-Géographie dans l’enseignement privé et réside en centre- ville depuis peu ; je suis donc en contact permanent et depuis de nombreuses années avec les Beaucairois.

Ce contexte professionnel m’a permis de me sensibiliser aux atouts mais aussi aux difficultés de la ville.
Il est évident que depuis quelques années, la ville de Beaucaire tourne au ralenti : projets annoncés dans de nombreux domaines, puis reportés ou pas du tout réalisés.

De plus, on ne gère pas une ville uniquement par des effets d’annonce, mais bien au contraire, en étant à l’écoute de tous les habitants (jeunes ou âgés), des entrepreneurs et associations nombreux dans notre ville.
Beaucaire a besoin de projets forts et aboutis, notamment dans différents domaines : l’éducation, l’économie, le commerce de proximité, le tourisme, la sécurité, mais aussi dans la sauvegarde de son patrimoine et de ses traditions.
Des projets menés à terme ne pourront que redonner à notre ville son dynamisme, qui au fil des ans ne fait que s’effilocher.
Ayant pris conscience de la situation actuelle dans laquelle se trouvent la ville et ses habitants, j’ai donc décidé de m’engager auprès de vous et pour notre ville afin que Beaucaire s’épanouisse pleinement. 

Olivier Pallier

Pilote de chasse
43 ans
Marié, bientôt 3 enfants

 

Avec ma famille, nous avons choisi un art de vivre depuis presque 15 ans qui est celui de résider sur l’eau et, suite à un énorme coup de cœur, de nous installer de façon durable à Beaucaire.

Officier de l’armée de l’air et Pilote de Chasse instructeur expérimenté sur Mirage 2000, je viens de quitter l’institution après presque 21 ans de bons et loyaux services rendus à la nation.

Sociable, ouvert, aimant les échanges, je suis aujourd’hui entièrement disponible pour m’engager aux côtés de Christophe André qui a su, depuis plus d’un an, être à l’écoute de ma réflexion.

La sécurité :

Ayant eu l’honneur et le privilège de commander des hommes, ayant beaucoup voyagé à travers le monde entier, ayant participé à différents théâtres d’opérations, je veux aujourd’hui travailler en étant à l’écoute de l’autre, au sein d’une municipalité cohérente, et offrir mon savoir-faire managérial et mon expertise.

Dans les situations de conflit ou d’échec, homme de principe qui apporte une certaine rigueur militaire et fédérateur, je saurai faire preuve de maturité pour réagir sereinement
en instaurant un dialogue constructif entre les différents acteurs sociaux et soutenir l’action de Christophe André.

Le port de plaisance de Beaucaire :

Résident de l’eau et plaisancier, commerçant de l’eau depuis plus de 3 ans, Délégué régional Arc méditerranéen ANPEI (Association Nationale des Plaisanciers en Eaux Intérieures), président de l’association « La mariphone des gens d’à bord » (association des habitants de l’eau et des plaisanciers à Beaucaire terre d’Argence), j’ai eu l’occasion de participer à de nombreuses commissions, séminaires et réunions sur le thème du fluvial.

Je possède aujourd’hui une expérience et une expertise notoires et non négligeables sur le sujet.
À Beaucaire, le port de plaisance est à mes yeux, comme le château, un atout et une vitrine sans commune mesure pour la ville et son développement.

Ce site fantastique qui fait partie du patrimoine français et de la superbe histoire de Beaucaire est aujourd’hui en péril et je peux l’affirmer.

Organisé, volontaire et tenace, la fiabilité est une valeur importante à mes yeux et je veux canaliser mon énergie en associant mes services à la cause de Christophe André.

De nature optimiste, j’accepterai toujours la critique si elle est constructive et réagirai en toute circonstance avec sérénité. 

Raymond Meysonnier

Médecin retraité
67 ans
Marié, 2 enfants, 4 petits-enfants

 

Je me suis installé à Beaucaire en 1975 et j’y ai exercé la médecine générale jusqu’en 2010. Pendant 35 ans, je n’ai eu que le bonheur d’œuvrer pour une meilleure santé et une meilleure vie pour mes patients.

Après cette vie professionnelle dure mais enrichissante, je souhaite m’engager à servir cette ville et en particulier les habitants qui en ont le plus besoin.

Nous vivons une période très dure pour les gens qui se sentent menacés par le chômage, la vie chère, les impôts, les taxes sur les retraites et la Csg, l’insécurité, l’incivilité, la récession de notre ville. 

Notre réponse locale est un engagement avec l’équipe constituée avec Christophe André.

Nous ne promettons pas un assistanat démoralisateur mais nous allons nous intéresser aux problèmes des gens, travailler à leur mieux être, respecter leur identité, leurs traditions, leur sécurité, tout en gérant en bon père de famille pour le bien commun.

Tout ne sera possible que si l’on s’investit en tirant la ville vers le haut : développement d’activités nouvelles, des services à la personne, un tourisme attractif en ville, sur le port et en campagne, mais dans une cité propre et des lieux mis en valeur.

Fort de mon passé, ayant pour l’avenir du temps pour servir je me sens apte à œuvrer pour les engagements définis par l’équipe formée autour de Christophe André. 

Isabelle Arnaud

Médecin urgentiste sapeur pompier professionnel
49 ans

• 11 missions en pays étrangers dans le cadre de catastrophes naturelles et guerres civiles.

• Légion d’honneur en 2010

Beaucairoise de naissance et de cœur, médecin urgentiste sapeur pompier professionnel, mes racines terriennes sont profondément ancrées dans ma ville natale.

Beaucaire est un véritable diamant brut qui ne demande qu’à être travaillé, modelé afin de naître des mains de ses artisans que nous sommes et exister à la lumière.

Quelles richesses culturelle, architecturale, historique, géographique actuellement enfouies ! Il est temps de sublimer notre ville, de lui rendre tous les honneurs qu’elle mérite tant. grâce
à une équipe dynamique, de tous horizons et portée par un puissant élan de conviction et de motivation, construisons Beaucaire... 

 

Pour l’emploi, notamment dans des secteurs importants à Beaucaire comme l’industrie et l’agriculture

Alain Descours

Agriculteur retraité Entrepreneur dans les sports mécaniques
63 ans

 

Agriculteur de formation, j’ai exploité pendant des années les terres familiales. Je me suis ensuite tourné vers les sports mécaniques qui m’ont procuré une deuxième vie professionnelle.

en dehors de mes deux activités professionnelles, je suis intéressé par l’urbanisme, la culture. Je compte bien m’engager pour participer à la réalisation de divers projets sur ma commune, dont ceux portant sur la gestion et la valorisation des déchets. 

Aude Gallet

Hôtesse de l’air retraitée
63 ans
1 enfant

 

Je me suis installée à Beaucaire où j’ai acheté une maison en plein centre-ville. Pourquoi Beaucaire ? J’ai été séduite par le canal et
son port et par le patrimoine historique et architectural de la ville. De plus je trouve
que c’est une ville idéalement située avec la proximité d’Arles, de Nîmes et d’Avignon et
leur ligne TGV, sans parler des aéroports de Marseille et Montpellier. Nous sommes aux portes de la Provence et de la Camargue ainsi que des Cévennes et de l’Uzège. Malheureusement j’ai vite constaté que la
ville ne répondait pas vraiment aux critères de «Ville d’Art et d’Histoire» dont elle se targue car beaucoup de bâtiments sont laissés à l’abandon, les enseignes «Artisan d’art» sont toujours présentes mais à de rares exceptions près les locaux sont vides !

Et que dire des containers à poubelles débordant d’ordures devant les hôtels particuliers classés du XVIIIe ? Quant aux déjections canines qui sont une vraie calamité ! Bref ! J’ai envie d’agir à vos côtés pour faire de Beaucaire une ville propre, où les touristes aient envie non seulement de passer mais de rester quelques jours, où des commerçants et des artisans aient envie de s’installer, où une plus grande place soit faite à la culture et où le centre ancien soit réhabilité avec une population plus mélangée et plus respectueuse de ce potentiel magnifique.

Je pense avoir un esprit ouvert et curieux et un regard neuf sur notre ville et sa région. 

Jean-Claude Robert

Fonctionnaire de l'ONU
70 ans

 

Il y a deux ou trois ans, Christophe est arrivé
à New York avec sa famille. En une semaine,
ils avaient retrouvé et réuni autour d’une
table TOUS les Beaucairois de la ville (plus
un couple de Tarasconnais, admis en qualité d’observateurs non-membres). J’étais de la partie et je suis resté admiratif de ce civisme actif et démerdard. Mon engagement est donc tout à fait personnalisé, ce n’est pas du prêt-à-porter politique. (Avec l’ âge, on tend à s’attacher aux hommes parce qu’on croit moins aux idées.) Christophe m’a convaincu que Beaucaire était ma ville et que si je l’aimais autant que lui, il nous fallait en promouvoir les qualités. Je ne pouvais plus me contenter de conduire mes amis en visite à la Place Vieille et de tirer fierté de leur ébahissement comme si j’y étais pour quelque chose.

J’habite sur le canal depuis 25 ans. J’ai signé le tout premier bail du port. Depuis, la ville a muté et son centre historique s’est paupérisé, phénomène urbain classique. Mais elle a gardé sa vie de rues et de terrasses. Le canal s’est rempli de bateaux, il est comble et la liste d’attente se mesure en années. C’est la plus grande, et la moins connue des rues de Beaucaire. Il y a beaucoup à dire sur le sujet, et encore plus à faire. La population du port paraît peut-être disparate, mais les gens d’à-bord sont liés par leurs intêrets et leurs besoins, et restent très attentifs à ce que font les gens d’à-terre. Ils s’organisent, savent déjà écouter et bientôt se feront entendre. 

Marceau Miota

Directeur d’usine
66 ans
Marié, 2 enfants

 

30 ans à l’étranger (Etats-Unis, France, Inde, Mexique, Argentine)
En tant que Beaucairois je considère important de participer à la vie de notre ville.

Parmi les raisons qui me poussent à le faire :
• Je participe activement en payant mes impôts. • Il est capital de savoir que la gestion de cet argent sera correctement faite, orientée au bénéfice de Beaucaire et au bien être des Beaucairois.
C’est pour cela que je considère que Christophe André que j’ai côtoyé a une vision pour notre ville qui est proche de la mienne :
• Les stratégies pour mise en place de sa vision sont intelligentes et basées sur le bon sens.
• Il écoute les gens qui partagent son point de vue mais aussi les autres.
• Il est alors capable de faire la synthèse, de prendre les décisions et de se battre pour les mettre en oeuvre.
Les points cités ci-dessus sont les raisons pour lesquelles je dis que Christophe André est mon candidat pour être le leader de l’équipe qui aura la responsabilité de conduire notre ville dans un futur proche. 

Amar Achi

Technicien - électricité - automatisme industriel
53 ans
Marié, 2 enfants 

 

Connaissant la famille André depuis une quinzaine d’année, je me joins et soutiens l’équipe menée par Christophe.
L’idée d’être à l’écoute des anciens et nouveaux Beaucairois sans étiquette politique m'a séduit. Je travaille à St Remy de Provence dans une société de 50 personnes, dans l’électricité et l’automatisme industriel.

Nos équipements sont dans tous les types d’industries : pétrole, gaz, chimie, traitement de l’eau, énergie renouvelable, off-shore, traitement des déchets, cimenterie, automobile, etc..... Nous détachons du personnel pour la mise en route et la formation dans les 5 continents. Nous accueillons en stage des élèves des écoles environnantes : Arles, Avignon, Marseille, et Beaucaire.
J’ai en charge la responsabilité de la fabrication. Je suis membre du club de plongée Beaucaire/ Tarascon. 

Laurent Bernavon

Agriculteur
35 ans 

 

Je m’engage auprès de Christophe André car il est une alternative crédible pour les prochaines échéances électorales, mettant au centre de ses préoccupations le bien être de ses concitoyens et l’avenir de sa ville. J’ai trouvé en Christophe une qualité d’écoute qui lui permet de réunir des hommes et des femmes venus d’horizons différents, mais animés par la même envie, celle de faire évoluer positivement Beaucaire.

Cette volonté sera nécessaire afin de répondre aux nombreuses attentes du monde rural. 

Serge Lamontagne

Cadre retraité de la sidérurgie
63 ans
Marié, 2 enfants 

 

2014, sera l’année du renouveau avec Christophe. Il ne faut pas hésiter à le soutenir. Je m’engage à ses côtés pour défendre quelques valeurs basiques telles que le bon sens, l’honneteté intellectuelle, la franchise, le courage, la transparence et non l’opacité qui régne aujourd’hui avec des dysfonctionnements tant financiers que dans la gestion des ressources humaines. Trop de gachis depuis quelques années. Changeons le cap. 

Yves Germain

Retraité de l'Industrie
65 ans
Marié, 2 enfants 

 

Président du GEM (Groupe d’Etudes Municipales)

Depuis 5 ans, l’équipe municipale en place a mis un coup d’arrêt aux principaux projets
qui avaient pour but de dynamiser et d’ouvrir notre ville à de nouvelles populations (Marinas, résidence senioriale, etc.)

Pendant ce temps, rien de nouveau, sinon la réalisation des projets décidés et financés sous la municipalité précédente (crèche, boulevards Joffre et Foch...) mais des dépenses qui s’envolent.
Pour redonner un nouvel élan, juste et ambitieux pour notre ville, j’ai choisi de m’engager dans l’équipe menée par Christophe André pour 2014 

Dominique Pierre

Ingénieur
56 ans
Marié, 1 enfant 

 

J’ai le sentiment de pouvoir participer au renouveau de notre ville en intégrant l’équipe de «Beaucaire 2014».

Mon parcours professionnel (ingénieur dans une importante société industrielle française implantée dans le Gard) est, de mon point de vue, un atout me permettant de participer à la gestion d’une ville comme Beaucaire.
Je suis persuadé qu’il est possible de gérer Beaucaire autrement par l’écoute et la prise en compte des vrais problèmes des Beaucairois. J’ai pu, lors de nombreuses réunions thématiques (social, urbanisme, économique, agricole, industrie, culture), apprécier la qualité et les connaissances techniques des personnes qui entouraient Christophe André.

Cela m’a également permis d’évaluer son leadership et ses motivations à s’engager pour sa ville, Beaucaire.
Avec Christophe André et toute la nouvelle équipe qui se met en place, nous sommes en capacité de relever le défi BEAUCAIRE 2014. 

Arnaud Molinié

Employé d'usine
34 ans
Marié, 2 enfants

 

Sapeur pompier volontaire,
délégué de la féderation francaise de la course camarguaise

Passionné par la fé di biou depuis ma plus tendre enfance, j'ai grandi à Beaucaire au rythme des diverses manifestations taurines, j'ai vu naître le salon taurin, les estivales de Beaucaire, les 100 taureaux, les rencontres équestres toujours prêt à assiser à une abrivado, encierro... palme d'or. J'ai passé ma jeunesse à Beaucaire, dans les rues de notre belle ville. Il ne faut donc pas laisser faire les incivilités (ordures ménagères, dégradations des biens publics...) Beaucaire c'est ma ville, c'est notre ville, c'est la ville de mes enfants... c'est la ville de tous les Beaucairois, c'est pourquoi engageons-nous tous ensemble pour faire vivre... revivre notre ville au son des traditions locales, taurines, festives. 

 

Pour un urbanisme maîtrisé, l’aménagement du territoire concerté, l’environnement, le développement des secteurs des services, de la formation, l’éducation, générateurs d’emplois

Anne Marie Fenoy

Retraitée
64 ans 

 

Christophe André est une personne proche de la population qui prend la peine de venir vers vous, de vous écouter et vous exprimer ses idées pour sa ville de Beaucaire, c’est pour cela que je m’engage à ses côtés. Je suis pour une redynamisation des commerces, un centre- ville de nouveau plus accueillant, pour que la Grand Rue retrouve son faste d’antan ( le temps jadis ne reviendra plus, je suis réaliste). 

Nora Sebbah/Vian

Éducatrice spécialisée
42 ans
Mariée, 1 enfant

 

Il y a dix ans, j’ai fait la connaissance de Christophe André.

Au delà d’une simple rencontre, j’ai pu tout au long de ces années découvrir de véritables valeurs et une vraie ouverture d’esprit de la part de Christophe.

Issue de la deuxième génération de l’immigration maghrébine, j’ai parfois traversé des périodes de
doute, prise entre deux cultures. Lors de nos nombreux échanges, Christophe André m’a permis de transformer ce que je considérais comme un obstacle en une véritable richesse. Partant de mon identité personnelle, je suis amenée aujourd'hui à une véritable réflexion sur l’identité collective. Soulignant que ma façon d’être et mon identité reflètent aussi la richesse culturelle du Maghreb ; j’essaye depuis de mettre en valeur ma différence culturelle, et mon but aujourd’hui, à travers ce travail, est de «rendre visible l’invisible».

Forte de cette richesse, je m’épanouis aujourd’hui dans mon quotidien et aussi dans mon engagement auprès des personnes en situation de handicap. outre, mes fonctions professionnelles dans le champ du handicap, je rencontre très régulièrement Christophe André afin de trouver auprès de lui de véritables actions à mettre en place pour l’insertion des personnes en situation de handicap . Très loin des beaux discours, Christophe se démarque par un véritable engagement non seulement sur la ville de Beaucaire, mais bien au-delà en invitant chacun d’entre nous à changer certaines de nos représentations. 

 

 

Jacques Dussol

Commerce - gestion
50 ans
Marié, 2 enfants

 

Beaucairois de naissance, j’en suis parti pour raison professionnelle dans les années 1985. Mon expérience a été toujours tournée vers le commerce et la gestion, dans des secteurs comme l’informatique, l’automobile (accessoires et réparation rapide) et dernièrement l’agencement intérieur (mobilier, cuisine et dressing).

Retrouver cette ville chère à mon coeur m’a rapidement donné l’envie de m’y investir. Ayant encore une fille scolarisée à l’institut d’Alzon Notre Dame St Félix, je me suis proposé pour en devenir le président des parents d’élèves. Depuis 2 ans, par cette fonction, j’ai pu accompagner, avec tous les parents et les élèves, l’institut d’Alzon dans un grand projet éducatif et économique pour notre ville. Mais en portant ce projet, je me suis rendu compte que nous avions une municipalité incapable de prendre des décisions rapides sur des domaines cruciaux comme l’éducation et l’avenir économique de notre ville. Ce manque de réactivité et de soutien met le projet en danger. Tout ceci m’a interpellé et m’a donné l’envie de m’engager pour ma ville. J’ai donc rejoint un groupe qui réfléchit sur des projets pour que Beaucaire se remette dans une dynamique positive avec toute la population, du centre-ville, de la périphérie et de la plaine.

Ensemble engageons-nous pour que tous les Beaucairois aient envie de retrouver cette joie de vivre, que j’ai connue dans mon adolescence, dans ce centre-ville si beau, si historique. Qui de mieux pour ce renouveau que Christophe André, amoureux de sa ville et compétent dans tous les domaines sensibles à cette réussite.

Derrière Christophe André, je m’engage avec beaucoup d’enthousiasme pour Beaucaire 2014.

Jérôme Pons

Responsable commercial export
39 ans

 

Je m’occupe de l’association de danse Salsa Cuba Caliente Beaucaire que j’ai créée avec un ami en 2008. J’habite Beaucaire depuis 7 ans, j’ai résidé auparavant dans de grandes métropoles comme Marseille ou Montpellier et, en choisissant de m’installer à Beaucaire, j’ai avant tout choisi un cadre de vie, une ville à dimension humaine où il fait bon vivre et dans laquelle les habitants, sans se connaître tous forcément bien, se côtoient et s’apprécient en toute simplicité. Malheureusement, au lendemain d’un certain soir de Mars 2008, tout cela a bien changé et le portrait idyllique de Beaucaire « ville d’art et d’histoire » s’est depuis bien assombri : délaissement total du centre ancien, fermetures de commerces et de PME, abandon des anciens projets porteurs d’emploi (marinas), dépenses publiques non maîtrisées, désintéressement des associations culturelles… bref la liste est non exhaustive et chacun d’entre nous a bien des exemples en tête évoquant le déclin actuel de la ville de Beaucaire.

Pour que cette situation cesse, j’ai décidé de rejoindre une équipe dynamique, composée de femmes et d’hommes tous issus d’horizons divers, ayant vécu des expériences à la fois personnelles et professionnelles diverses mais dont le dénominateur commun est de mettre leur savoir-faire et leurs compétences au service de la ville de Beaucaire pour lui redonner le blason qu’elle mérite et ce autour d’un homme : Christophe André.

La crise, le déclin actuel et tous les maux de la société ne sont pas une fatalité, Beaucairoises et Beaucairois vous pouvez vivre, travailler, sortir, pratiquer des activités sportives et culturelles en toute sérénité à Beaucaire, alors prenez votre ville en mains et engagez-vous pour Beaucaire 2014 en nous rejoignant.

Sylvie de la Dure

Architecte DPLG
58 ans

 

Mon engagement auprès de Christophe André réside dans le souhait de monter une commission de réflexion et d’action, dans les univers urbanistique et culturel que je connais bien, en vue des prochaines élections et de notre souhait commun de voir la municipalité changer de mains.

Beaucaire est une ville bipolaire, avec d’un côté un magnifique centre-ville ancien, un ensemble architectural exemplaire du XVIIe, mais déshabité et pauvre, où tous les commerces ferment et où personne n’achète de maisons ni ne souhaite y vivre, et d’un autre côté un nouveau centre-ville dynamique, autour de grandes surfaces, de maisons individuelles avec jardin et piscine, des services administratifs, le tout facilement accessible par le réseau routier créé au moment du contournement de la ville. Au delà de ce constat, qui est la vision d’une architecte-urbaniste, il faut imaginer un avenir prospère autour de ces axes, apportant emplois et confort de vie pour tous.

Il faut faire un travail de fond, de rapprochement entre les hommes, aux cultures et éducations si différentes. Il n’y aura jamais de bonne entente sans rapprochement. La culture est un vecteur efficace pour la connaissance de l’autre, pour créer du respect et non de la haine. Au delà de la belle idée humaniste de chercher les moyens de rassembler des hommes que tout sépare, il faut surtout envisager la culture comme source de développement économique. Et si Beaucaire devenait une place incontournable ?

Beaucaire a construit un magnifique patrimoine architectural à l’époque où sa population était de grands marchands, qui commerçaient avec tous les pays qui bordent la Méditerranée. Redonnons lui ses lettres de noblesse.

Je souhaite apporter à Christophe André 30 ans d’expérience dans le processus d’élaboration et de réalisation de projets, avec comme contrainte un respect des délais et de l’enveloppe budgétaire.

Mireille Cellier

Ancien Maire et Conseillère régionale
67 ans

 

L’avenir d’une commune se dessine et se construit à partir de son urbanisme. Il faut pour cela des idées nouvelles sans pour autant oublier nos racines .

Autour de Christophe André s’est formé un groupe de réflexion tout à fait capable d’avoir une vision globale de Beaucaire et d’orienter les années futures.

Je connais Christophe André depuis longtemps, je sais qu’il est attentif au devenir de sa ville, c’est pour cette raison que je lui apporte mon soutien.

Christèle Chazart

Je m’engage auprès de Christophe André car je pense que c’est la personne la plus apte à pouvoir changer Beaucaire et lui apporter un nouveau souffle,  accompagné de notre équipe diverse et dont les idées politiques ne sont que Beaucaire et son évolution.

Je me considère comme une libre penseuse de gauche mais ne me sens pas représenté depuis longtemps au niveau national.

Je souhaite me positionner sur le secteur des espaces verts, même si je n’ai pas de formation spécifique dans ce domaine. Je suis « écolo » comme je suis citoyenne. Cévenole par ma famille maternelle j’ai grandi entre Beaucaire et le pied du Mont Aigoual ce qui m’a donné l’amour de la nature.

Je souhaite pour les beaucairois :

-      La réhabilitation du « pré » avec la création d’îlots d’activités pouvant convenir aux familles comme aux séniors, et devenir un lieu convivial et attractif pour tous.

-      La création de parcs en centre-ville fermée avec des heures d’ouvertures d’hivers/d’été, en  faisant participer les écoles et les retraités pour des échanges intergénérationnels, et conduire les plus jeunes à respecter plus facilement les lieux puisqu’ils y auront interagit. Ces parcs apporteront ainsi à Beaucaire  des poumons dans le centre- ville ainsi qu’une qualité de vie.

Emmanuelle Gilles

Infirmière libérale.
43 ans.
Une fille. 

 

Ancienne militaire. 
Par mon métier , infirmière, je soigne: tous les êtres humains, les animaux, ma maison, pourquoi pas aussi ma ville?

Je n'ai pas forcément les solutions ou les bonnes idées mais des opinions comme beaucoup sur le civisme perdu pas forcément que dans notre ville d'ailleurs ( mais en commençant petit au niveau communal, on peut faire bouger en grand au niveau national); l'insécurité ; le chauvisme ( oui je le suis! Depuis toute jeune fière d être beaucairoise pourquoi?... C'est dans mes tripes!) mais aussi le social ( qui peut rejoindre d une certaine manière le civisme); les traditions de nos ancêtres (proverbes et remèdes de grand mères), de notre ville (les pastissons de Beaucaire, le Drac), de l'Histoire ( le souper de Beaucaire,l'Abbaye de Saint-Roman).

Savoir vivre avec le progrès et notre temps c'est bien mais apprendre ou réapprendre aux enfants certaines petites choses comme le respect, le service a la personne, les marques de politesse, les marques du passe; aider la personne en face eux... Et qui mieux peut le faire dans sa ville que notre maire); la santé : sur Beaucaire certains professionnels ne veulent pas se déplacer dans certains quartiers. Vous trouvez ça normal? Peur d'être agressés ou de ne pas retrouver sa voiture ou de travailler dans de mauvaises conditions; l'handicap très à la mode et ou des normes doivent se mettre en place. Je côtoie cet aspect quotidiennement par mon métier et à titre privé (dans mon entourage un ami tétraplégique est délégué élu à l' APF-association des paralysés de France. ), nous devons rendre Beaucaire accessible à tous. 
Et puis avant, il y a très longtemps, Beaucaire était une ville ouverte à tous; les gens y venaient par bateaux, à cheval, en diligence..... Je pense comme le veut Christophe ( que je connais depuis ma toute jeune enfance) que nous pouvons vivre tous ensemble si chacun y met du sien et respecte l'autre. 
Il y a une poésie qui dit " Si tous les gens du monde voulaient bien se donner la main...."


Il faut pour construire cette chaîne une première personne puis deux trois. Nous avons trouve la première: Christophe André. Un homme avec des valeurs, des capacités, à l'écoute de l'autre, sérieux et en même temps prêt à croquer la vie, à rendre service  et plein de gentillesse.
Il s' appelle André et alors! 
Moi je m engage pour Christophe.

Pour une ville aux finances saines, aux règles juridiques et administratives appliquées pour tous.

Fanny Pierre

Avocate stagiaire
Docteur en Droit
28 ans

 

J’ai pris l’engagement de défendre les intérêts d’autrui par le choix même de mon métier, avocat. Aujourd’hui, c’est un engagement envers la ville de Beaucaire, que je souhaite prendre.

Beaucaire, terre d’accueil que j’ai connue depuis mon plus jeune âge et que j’affectionne tant. Tes taureaux, tes traditions et ta fameuse Abrivado de Saint Roman que je ne raterais pour rien au monde.

Il y a aussi tes péniches, ton taureau Goya devant lesquels les touristes s’extasient. Sans oublier ton Eglise, où tant de mes proches se sont mariés.

Un Beaucairois t’acclame aujourd’hui, et se donne coeur et âme pour toi : Christophe André.

Il est, comme moi, un enfant du monde qui a vécu Outre-Atlantique et parcouru des milliers de kilomètres pour revenir auprès de toi. Il prône ton renouveau et s’investit pour toi depuis des années. Il connaît chaque détail de ton histoire, de ton château à la construction de tes arènes, sans oublier les fêtes de la Madeleine qu’il a contribué à réhabiliter.

Parce que s’engager pour Christophe, c’est s’engager pour toi, Beaucaire.

Alexandre Leca

Juriste
24 ans

 

Pour porter témoignage des raisons de mon engagement politique (sans vouloir faire un discours de campagne) je me permets de vous faire part de quelques considérations sociologiques.

La Cité constitue une unité politique autonome, elle permet aux hommes de s'accorder sur un idéal et de vivre pleinement leur citoyenneté. Dans la cité la jeunesse est une catégorie particulière. Elle est en fait LE DEVENIR DE LA CITÉ.

Parler de la jeunesse fait partie des exercices incontournables du politique. Généralement flattée dans les discours, elle attend du concret de la part de ses responsables.

La jeunesse a besoin de la solidarité des adultes, elle a besoin d'être informée, éduquée, elle a besoin d'être intégrée au monde du travail et elle a besoin de symboles. Raconter ce qu'est la France, son histoire ; se sentir Français, parier sur l'avenir de ce pays. Ne pas cultiver la nostalgie. Voilà quelques revendications élémentaires.

Sensible aux réalités économiques sociales et politiques de notre temps, j'ai la prétention d'être un homme d'action engagé au plus près des conditions matérielles qui se posent à la société. J'ai le désir de m'investir sur le plan local, dans une équipe municipale où mon inscription se situerait plus volontiers vers la jeunesse, l'éducation, le sport, les loisirs, la vie associative.

Dominique Jourdan

Comptable
56 ans

 

J’ai choisi Beaucaire pour m’installer définitivement. Je vis dans le centre-ville ancien et j’aime me sentir environnée de vieilles pierres, de rues pavées.

Je déplore toutefois l’insalubrité des rues et l’incivilité qui règnent même si je reconnais avec grand plaisir l’entraide de la plupart des Beaucairois.

Je me surprends régulièrement à faire un peu d’éducation aux jeunes et aux enfants au sujet des cris dans les rues, du non respect des marquages de stationnement, des klaxons, des jetés de poubelles hors des containers… En gardant le sourire et sans aucune agressivité je constate que mes efforts ne sont pas vains, j’obtiens des résultats mais je remarque que trop de gens dérangés préfèrent fuir plutôt qu’agir.

Je souhaite que la ville développe son potentiel touristique dans différents domaines et non plus presque exclusivement à travers la tauromachie qui, faisant partie de la culture régionale, doit être conservée. Je voudrais voir se réanimer le centre-ville avec la réouverture de commerces, dans la diversité des services.

J’ai envie de m’engager pour cette ville qui le mérite et participer à une vie en meilleure harmonie entre les différentes origines de la population, dans le respect et la tolérance.

Le sens apolitique de la démarche de Christophe André, et le résumé de sa proposition rejoignent tout à fait l’idée que je me faisais d’agir pour la ville de BEAUCAIRE .

Loïc Alvarez

Etudiant en droit - Master 2
23 ans

 

Un air nouveau, un nouveau souffle.

Beaucairois depuis toujours, c’est avec fierté que je me porte aux côtés de Christophe André afin de redorer le blason de ma ville, de notre ville. Ces dernières années ont marqué un certain déclin dont j’ai été témoin, à distance. C’est donc avec recul que j’ai assisté, impuissant mais non pas insensible, à une fragilisation de nombreux domaines qui étaient pourtant nos points forts. La cohésion sociale dont nous étions porteurs nous fait cruellement défaut aujourd’hui, certainement dû à une atmosphère économique difficile mais aussi à une politique communale morose. L’épanouissement sportif dont j’ai bénéficié durant de nombreuses années n’est plus. Il est pourtant essentiel au même titre que l’accès à la culture, chose qui nous permet de nous enrichir et de rebondir. Juriste de formation, j’aspire à apporter une certaine logique, une certaine rigueur juridique permettant à des dossiers importants d’être efficaces et pas seulement éphémères. Pour conclure, je me contenterai de citer Portalis, père du code civil : «quand la raison n’a point de frein, l’erreur n’a point de bornes».

Redonnons une raison à notre ville.

Philippe Marminat

Consultant RH
46 ans
Marié, 3 enfants

 

Tenter de défendre son bilan en dénigrant sans cesse le bilan de ses prédécesseurs, est une façon de vouloir faire oublier ses propres incompétences. C’est une des raisons qui me fait penser qu’il est souhaitable pour Beaucaire d’élever le niveau avec une équipe responsable et engagée. 

Parce qu’il a un attachement à Beaucaire quasi viscéral, parce qu’il sait s’entourer des meilleurs sur le plan économique, social ou culturel, parce qu’il a une très grande qualité d’écoute et d’analyse, parce qu’il a besoin de rassembler, et ce au-delà de ses opinions politiques, parce qu’il est tenace et terriblement passionné,  parce qu’il est honnête, intègre, avec un sens aigu de l’engagement pris, je suis persuadé que Christophe André est celui qui saura donner l’élan nécessaire à Beaucaire pour se redresser et faire de chaque spécificité de la ville un atout majeur .

Anne Bruyère

Comptable en cabinet d’expertise comptable.
42 ans
Mariée, 1 enfant

 

Beaucaire n’est pas la ville où je suis née, mais la ville où j’ai grandi et qui m’a adoptée depuis 1976. Elle est devenue « ma ville », la ville que j’affectionne. Ces dernières années, maltraitée et délaissée, Beaucaire a décliné, est devenue triste, a perdu son âme. Quel dommage ! Une ville avec autant de richesses historiques, culturelles, architecturales ne doit pas s’éteindre. Beaucaire, c’est aussi une ville d’eau avec son canal et ses bateaux, avec les berges du Rhône. Qu'elle est belle « ma ville » ! Mon voeu le plus cher est de voir Beaucaire, à nouveau, dynamique, propre, paisible, fraternelle, une ville où il fait bon vivre et s’épanouir. 

J’ai rencontré Christophe André et découvert, outre son nom, un homme de convictions, un homme d’engagements, un homme de coeur qui au-delà des idées politiques des uns et des autres, n’a qu’une priorité et une seule : Beaucaire. 

Alors, oui, sans hésiter, j’ai répondu présente pour m’engager à ses côtés et le soutenir pour donner à Beaucaire un nouveau souffle.

 

 

 

Commentaires
Eric Le 13/02/2014
Bonjour

Quel est le programme de Mr André sur la sécurité, le centre ancien et sa saleté, la drogue rue nationale, l'embelissement, les traditions, la fiscalité ?
Merci

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires






Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.