Abonnez vous à l'info lettre

Centre ville de Beaucaire: quel lien social?

Par Marie Lecocq, rédactrice et traductrice

 

Dans l’esprit des gens, Beaucaire est bien souvent synonyme d’insécurité. C’est dans l’air du temps. Qu’il soit réel ou fantasmé, ce sentiment touche surtout le centre ville, où de nombreux habitants hésitent désormais à sortir le soir, voire dès la fin de journée. Cela crée un cercle vicieux puisque moins les gens circulent dans les rues, plus celles-ci se désertifient passé une certaine heure, laissant un vide autour de soi qui créent un sentiment d’isolement… et donc d’insécurité. Il est difficile de quantifier les faits tels que les attaques envers les personnes car ces données ne sont pas divulguées. Difficile également de renouer avec une population qui se « barricade » chez elle, qu’il s’agisse de familles ou bien de personnes vivant seules.

 

 

Réveiller Beaucaire en 2014

Cependant, nous savons que les retraités constituent le groupe le plus nombreux chez les Beaucairois (selon les données du site www.mairie-commune.fr). Ces statistiques nous disent qu’après 65 ans, environ une personne sur deux vit seule, et cela augmente logiquement avec l’âge, souvent en raison du décès de l’un des conjoints. Certes, le centre ville n’a rien pour rassurer les âmes sensibles, en particulier le soir. Mais le manque de lien social est un facteur qui ne doit pas être oublié au profit du sentiment d’insécurité. Si les générations ne communiquent pas, ne se côtoient pas, nous pouvons craindre que la qualité du lien social n’en souffre de plus en plus. Tous ces jeunes, désœuvrés, que l’on voit dans le centre ville et qui jouent volontiers les durs, qui sont leurs modèles ?

 

Beaucaire est une ville qui a certes des défauts, mais on oublie trop souvent ses qualités et les énergies, les talents qui n’attendent qu’un signal pour s’épanouir. Toutes les initiatives favorisant le lien social sont les bienvenues ! De nouveaux jardins familiaux  vont voir le jour à Beaucaire et prochainement, une association va tenter de réunir les jardiniers en herbe autour d’un lieu ouvert à tous autour du jardinage, afin de créer un lieu d’échange, et de fleurir les balcons beaucairois grâce au travail des habitants eux-mêmes. Une occasion idéale de réunir les générations. Dans un registre un peu plus décalé, j’ai créé les premières rencontres de speed dating à Beaucaire, avec l’objectif ludique de créer un moment de convivialité dans le centre ville. POur améliorer les choses et enfin redonner une âme à notre centre ville je place toute ma confiance en Christophe André, candidat aux élections de Beaucaire en 2014. Beaucaire est un vivier endormi. A nous de le réveiller. 

Commentaires
Pas de commentaire

Ajouter un commentaire

* Champs obligatoires






Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive
Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.